Guide D'Épisode

Énigme

Acte 1

Acte 2

Acte 3

Acte 4


Production #V705 - Episode 05

A LA RECHERCHE D'UNE HERBE


ECRIT PAR
Susanne Beck


PRODUIT PAR
Carol Stephens


REALISE PAR
Denise Byrd

CAPTURES D'ECRANS
Judi Mair


ILUSTRATIONS
Lucia


IMAGE DU TITRE
MaryD


TRADUCTEURS
Phenixia


 

PRE-GENERIQUE

 

FONDU EN OUVERTURE

 

EXT. VALLON MATIN
 

Le soleil brille sur un campement bien aménagé dans les profondeurs de la forêt. Argo paît dans un grand carré d'herbe de prairie et ignore les deux femmes derrière lui. Gabrielle se tient près d'un arbre, les yeux bandés et sourit de toutes ses dents.

 

 

XENA

(Hors champ)

Tu es prête ?

 

GABRIELLE

Oh oui, je suis prête.

 

XENA

(Hors champ)

Tu es sûre ?

 

GABRIELLE

Évidemment que j'en suis sûre !

Allez, Xena ! Ce n'est pas comme si

on n’avait jamais fait ça auparavant.

 

XENA

(hors champ)

Exact, mais ça fait quelques temps

 

GABRIELLE

Hé bien, tu sais ce que l'on dit.

Une fois que tu l'as fait,

tu ne peux plus t’en passer.

 

XENA

(la titillant)

Très bien, si tu es vraiment, vraiment sûre.

 

GABRIELLE

Xena, tu sais ce que je veux !

Alors fais-le, vite.

 

 

 

Xena sourit et bande l'arc qu'elle tient. Deux flèches ont été encochées de mains d'experte, et avec une légère traction, elle les relâche toutes les deux. L'une vire vers la gauche, et Gabrielle l'attrape facilement. L'autre vire à droite. Gabrielle s’étire pour l'attraper, mais elle referme le poing trop tôt, et jure alors que le coté de la pointe effleure sa paume dans sa longueur et se plante dans l'arbre derrière elle. Sifflant, elle arrache son bandeau et baisse les yeux vers sa main. Elle y voit un fin filet de sang.

 

GABRIELLE

Aïe !

 

Xena pose son arc à terre et s'avance vers Gabrielle, attrapant sa paume blessée et la tournant vers le soleil. L'étendue des dégâts se limite à une petite éraflure. Relâchant la main de Gabrielle, Xena va vers leurs affaires et rapporte un vêtement propre et un peu d'eau, avec laquelle elle soigne l'éraflure.

 

XENA

Tu favorises encore cette main.

Tu dois te concentrer.

 

 

GABRIELLE

Facile à dire pour toi. Tu

es sûrement née avec

une flèche dans chaque main.

(un temps)

Hé ! Ça pique !

 

XENA

(sourire)

Grand bébé, va.

 

GABRIELLE

Et c’est toi qui dis que j'ai

des mains de marin.

(un temps)

Alors quel est le verdict ?

 

XENA

Oh, je pense que tu vas survivre.

 

GABRIELLE

Rappelle-moi de m’occuper de tes

mauvaises manières avec les malades.

 

Xena rit et retourne vers leur équipement pour ranger ses affaires. Se raidissant soudainement, elle lève la tête et renifle l'air.

 

GABRIELLE

Qu'y a-t-il ?

 

XENA

De la fumée. Si je ne me trompe pas, elle vient

du village que nous avons traversé

avant d'arriver ici. Allons-y.

 

Elles chargent rapidement leur équipement sur Argo et foncent vers l'odeur de fumée.

 

ENCHAINE SUR:

 

EXT. VILLAGE. JOUR

 

Un village de taille moyenne est complètement envahi par les flammes. A l'extérieur sur le côté, un homme se tient, regardant l’embrasement. Ses vêtements sont déchirés et salis par la sueur et la crasse.

 

Tandis qu'Argo se lance au galop, Gabrielle s’élance et court vers l'homme, lui attrapant l'épaule.

 

GABRIELLE

Qu'est–ce qu'il s’est passé ici ?

(un temps)

Ya quelqu’un ?

 

 

Comme l'homme ne répond pas, elle se sert de sa main sur l'épaule de l'homme pour l'obliger à se retourner vers elle. Son visage est mouillé de larmes et son expression affiche la misère et le chagrin.

 

GABRIELLE

Qu'est-ce qui s’est passé ici ?

 

L'homme saisit Gabrielle avec la force du désespoir.

 

HOMME

Ils sont tous morts. J'ai essayé

de leur venir en aide. J'ai vraiment essayé. Tu

dois me croire !

 

GABRIELLE

Je te crois. Peux-tu me dire

ce qu'il s'est passé ?

 

Xena, toujours sur Argo, essaie d'entrer dans le village, mais le feu brûle trop fort et la fumée et la chaleur la repoussent à chaque fois. Argo s'agite pour s'éloigner des flammes, se cabrant et renâclant, secouant la tête. Réalisant que personne à l'intérieur ne peut vraisemblablement être en vie, elle vient au côté de Gabrielle et observe l'homme dont le corps est secoué de sanglots.

 

HOMME

Ils mouraient. Et je… je ne

savais pas quoi faire ! J'ai essayé, vous savez,

mais ce n'était pas … pas assez. Et

maintenant ils sont morts. Tous morts.

Ma femme. Mes enfants. Tout le monde.

 

L'homme relâche Gabrielle et regarde les deux femmes, les yeux agrandis par la terreur.

 

L’HOMME

(suite)

Et si vous ne partez pas maintenant,

vous mourrez aussi !

 

Entonnant un chant funèbre, l'homme se saisit la tête et s'effondre à genoux.

Gabrielle regarde Xena, de l'inquiétude dans les yeux. Xena la regarde en retour, avec une expression insondable.

 

 

 

FONDU AU NOIR.

 

FIN DU PRE-GENERIQUE
 

ACTE 1