Guide D'Épisode Énigme Acte 1 Acte 2 Acte 3 Acte 4

Production #V706 - Episode 06

LES ENFANTS DE LA GUERRE


HISTOIRE
Melissa Good


PRODUIT PAR
Carol Stephens


REALISE PAR
Denise Byrd

CAPTURES D'ECRANS
Judi Mair


ILUSTRATIONS
Lucia


IMAGE DU TITRE
Judi Mair


TRADUCTEURS
Cat


 

PRE-GENERIQUE

 

FONDU EN OUVERTURE

 

INT. CHAMBRE D’AUBERGE – NUIT

 

L’auberge est vétuste et minable. Il y a un trou dans le mur et la fenêtre, ou ce qu’il en reste, est cassée et grand ouverte. Une paillasse se trouve près du mur, et sur la paillasse est étalée une femme vêtue de vêtements de cuir sales. Une outre de vin vide se trouve sur le sol à côté d’elle, et il est clair que la femme est ivre morte.

 

C’est Varia.

 

Tout autour de la pièce sont éparpillées ses affaires, dont une épée et un arc, jetés là et oubliés dans un coin. La porte de la pièce s’ouvre avec un grincement. Le bruit stoppe, mais Varia ne bouge pas et après un moment, la porte continue de s’ouvrir. Quatre hommes entrent avec précaution. L’un d’eux tient une torche afin de mieux voir la paillasse.

 

MARCHAND D’ESCLAVE N°1

Saoule comme une polonaise.

 

MARCHAND D’ESCLAVE N°2

Celle-là a tellement bu, que je crois qu’elle ne se réveillerait
 même pas si un chariot lui passait dessus. Bon allons-y.

 

Les quatre hommes bâillonnent Varia, puis attrapent ses bras et ses jambes et les attachent en serrant bien. Ils la font rentrer à grand peine dans un grand sac en toile et l’emportent hors de la pièce, refermant la porte derrière eux.

 

L’arc, appuyé contre le mur, glisse vers le bas et tombe à grand bruit sur le sol à côté de l’épée oubliée.

 

FONDU ENCHAINE SUR :

 

EXT. CLAIRIERE DANS LA FORET - NUIT
 

Au milieu de la forêt, près d’un petit ruisseau, Xena et Gabrielle sont assises dans leur campement. Gabrielle est allongée sur un tas de fourrures avec une jambe sur les genoux de Xena pendant que Xena soigne sa blessure en voie de guérison. Un feu brûle à proximité, avec un chaudron dessus, et Argo broute de l’herbe près de l’eau.

 

GABRIELLE

De quoi ça a l'air ?

 

 

XENA

Pas trop mal, si on tient compte du fait que
 tu refuses de ne pas t’appuyer dessus.

 

Gabrielle lève les yeux au ciel. Xena replace avec soin le bandage autour de la jambe, l’enveloppant habilement et donnant à Gabrielle une tape réconfortante sur le mollet une fois que c’est terminé.

 

GABRIELLE

Personne ne le fait comme toi.

 

XENA

Ah oui ? Je croyais que tu n’appréciais
 pas mes talents d’infirmière.
 

 

 

Gabrielle regarde tendrement Xena.

 

GABRIELLE

Eh bien tes soins se sont considérablement
améliorés au cours des années.

 

XENA

(souriante)

Ça, c'est parce que j'aime t'avoir dans un lit.

 

Xena se lève et va remuer le contenu du chaudron. Elle va jusqu’à leurs affaires et en sort deux récipients en bois, mais son attention se porte sur la forêt alentours. Elle écoute attentivement, puis secoue la tête.

 

GABRIELLE

Tu entends encore des choses par-là ? Voyons, Xena,
 nous avons encore plusieurs jours devant nous
avant d'arriver sur les terres amazones.

 

XENA

Peut-être que certaines d’entre elles sont venues à notre
rencontre. Je maintiens que Varia se comportait bizarrement.
 

 

 

GABRIELLE

Comment peux-tu juger ? Elle s’est comportée différemment
à chaque fois que nous l’avons rencontrée.

 

Xena va vers le chaudron et remplit les deux bols de ragoût, puis revient vers Gabrielle. Elle donne à Gabrielle un bol et s’assied à côté d’elle.
 

XENA

Quelque chose ne va pas.

 

Gabrielle mange un peu de ragoût, puis pointe sa fourchette vers Xena.
 

GABRIELLE

Je sais ce que c’est.

Xena la regarde.

 

XENA

Tu sais, hein ?

 

GABRIELLE

Tu es tout simplement furieuse parce
 qu’elle a refusé ton aide.

 

 

 

XENA

Quoi ? Gabrielle, ne sois pas ridicule.

 

Gabrielle glousse.

 

FONDU ENCHAINE SUR :
 

EXT. RUE DE VILLAGE - NUIT
 

Une carriole est dans la rue, tirée par quatre chevaux. La carriole est haute de plafond et sa porte renforcée par des barres. Huit hommes se retrouvent à l’arrière, et un homme ouvre la porte. Le reste d’entre eux attrape deux paquets enveloppés de toile et les jettent dans le véhicule, fermant la porte et la verrouillant ensuite.

 

MARCHAND D’ESCLAVE N°1

Cela ira pour cette fois-ci. Allons-y.
Nous avons des dinars à encaisser !

 

Les hommes grimpent dans le wagon qui part aussitôt à travers les rues désertes.

 

FONDU ENCHAINE SUR :

 

EXT. CLAIRIERE DANS LA FORET - NUIT

 

Gabrielle a maintenant sorti ses parchemins, et elle écrit sur l’un d’eux. Dans le campement, de l’autre côté du feu, Xena aiguise son épée. Elle regarde Gabrielle écrire - le barde réalise qu’on la surveille et lève les yeux.

 

GABRIELLE

(taquine)

Tu n’es pas encore en train
d’entendre des choses, hein ?
 

 

 

Xena lance un caillou vers elle, que Gabrielle évite en se baissant.

 

XENA

En fait, je pensais juste au vrai
calme qui règne par ici.

 

GABRIELLE

Hein-hein.

 

XENA

Quoi ?

 

GABRIELLE

A chaque fois que tu dis cela,
le chaos se déchaîne.

 

XENA

Allez, Gabrielle. Lâche-moi un peu.

 

 

Le silence est rompu par le bruit fait par des gens se déplaçant à proximité, dont des bruits de sabots, de pas et le cliquetis de chaînes. On entend un fouet claquer. Gabrielle regarde Xena et secoue la tête. Le barde repose ses parchemins et se lève, s’aidant de son bâton tandis que Xena range son épée dans son fourreau sur son dos et se frotte les mains pour en ôter la poussière. Gabrielle commence à parler. Xena lui pose la main sur la bouche.

 

XENA
(suite)

Ne le dis pas. Tu m’avais prévenue.

 

Gabrielle glousse, puis elles se dirigent vers la forêt pour voir ce qui se passe.

 

FONDU ENCHAINE SUR :

 

EXT. SENTIER FORESTIER- NUIT 
 

Une colonne de gens se déplace à travers la forêt. Deux hommes à cheval la mènent, avec derrière eux une file de prisonniers menottés. Des gardes marchent à côté des prisonniers, et deux autres hommes à cheval gardent l’arrière. Tous les gardes sont armés d’arbalètes.

 

Xena et Gabrielle se glissent à travers les arbres, surveillant la colonne.

 

GABRIELLE

Qu’est-ce que c’est ?

 

XENA

On dirait des prisonniers. Ils les déplacent, peut-être.

 

GABRIELLE

Super. Rien dans quoi nous devions nous impliquer.
 

 

 

Xena grogne son accord. Elles regardent la dernière prisonnière passer.  La tête de la prisonnière se tourne vers elles, comme si elle avait senti leur présence et elles reconnaissent Varia.  Xena et Gabrielle se regardent avec consternation.

 

FONDU AU NOIR.

 

FIN DU PRE-GENERIQUE

 

ACTE 1